7 janvier 2022

Cryptomonnaies

Les principales cryptomonnaies à surveiller et à éviter

Malgré le ralentissement néfaste de la fin de l’année, qui a vu le Bitcoin perdre 19 % de sa valeur, 2021 a été une année faste pour les cryptomonnaies et leurs amateurs aux quatre coins du monde.  

Le Bitcoin a dépassé les 67 000 $ en novembre pour enregistrer un nouveau record absolu et, avec l’essor des altcoins, tels que Binance et Solana, les marchés des cryptomonnaies ont atteint une capitalisation boursière de 3 000 milliards de dollars pour la première fois le 9 novembre.

La vague de popularité des cryptomonnaies a atteint un niveau significatif en 2021, lorsque PayPal, Mastercard et même le Salvador (un pays tout entier) ont adopté le Bitcoin au niveau institutionnel et national en l’acceptant comme moyen de paiement officiel, mais aussi comme monnaie légale. 

Alors que la croissance des marchés des cryptomonnaies devrait se poursuivre en 2022 et qu’un grand nombre de nouveaux projets voient le jour, nous souhaitons porter notre attention sur les monnaies numériques les plus performantes et vous présenter celles que vous devriez suivre de près ainsi que celles qui sont les plus susceptibles de sombrer dans l’oubli.

Voici donc les 4 principales cryptomonnaies qui devraient monter en flèche en 2022 et au-delà :

  • 1.

    Solana (SOL)

Solana est désormais la cinquième cryptomonnaie la plus importante, avec une capitalisation boursière dépassant largement les 60 milliards de dollars. La hausse fulgurante de Solana a culminé avec des gains de plus de 10 000 %, passant de 1,50 $ à 260 $ en novembre 2021.

Appréciée pour la rapidité de traitement de ses transactions et pour ses frais peu élevés par rapport à d’autres blockchains comme Bitcoin et Ethereum, Solana figure également sur cette liste en raison de ses perspectives de croissance.

Solana est à la pointe du développement et de la mise en œuvre d’applications décentralisées ainsi que de contrats intelligents, avec plus de 400 projets actuellement présents sur son réseau. 

  • 1.

    Avalanche (AVAX)

Avalanche est un autre projet qui profite d’un traitement plus rapide des transactions. Sa plateforme de contrats intelligents est considérée comme une alternative viable au réseau Ethereum.

L’AVAX a grimpé en flèche de 3 800 % en 2021 pour devenir l’une des cryptomonnaies avec la plus grande capitalisation boursière, qui s’élève actuellement à 25 milliards de dollars. 

La montée en puissance d’Avalanche est survenue au cours du dernier trimestre de 2021, suite au partenariat de Deloitte avec les créateurs de l’altcoin dans le but de développer une plateforme visant à aider les gouvernements des États et des collectivités locales à démontrer facilement leur éligibilité à un financement d’urgence fédéral en cas de catastrophes naturelles et d’urgences de santé publique.

AVAX s’accompagnant d’une crédibilité qui ne cesse de croître, nous anticipons une montée en flèche de cette cryptomonnaie en 2022.

  • 1.

    Polkadot (DOT)

Polkadot a pour principal objectif de permettre les transferts entre les blockchains et d’unir ainsi plusieurs blockchains de manière transparente. Cette cryptomonnaie a débuté l’année 2021 à 9 $ et oscille aujourd’hui autour de 30 $, ce qui porte sa capitalisation boursière à près de 26 milliards de dollars. 

Le jeton DOT n’atteint peut-être pas actuellement les cadences de Solana et d’Avalanche, mais son potentiel d’évolutivité et sa communauté croissante de développeurs pourraient permettre à Polkadot d’éclipser toutes les autres blockchains.

De même, T-Systems MMS, une filiale de Deutsche Telekom, l’un des plus grands opérateurs de télécommunications en Europe, a annoncé fin décembre 2021 qu’elle participerait au réseau Polkadot en tant que validateur et a investi un montant important de capital dans le jeton.

  • 1.

    Decentraland (MANA)

Si vous souhaitez étoffer votre portefeuille en 2022 d’une cryptomonnaie Metaverse, optez pour Décentraland, l’une des plateformes les plus prometteuses qui ont commencé à gagner en popularité ces derniers temps. 

Decentraland est un métaverse 3D qui permet aux utilisateurs d’acheter et de vendre des terrains dans le monde virtuel, mais également de mener différents types d’activités en utilisant le MANA.

Les premiers investisseurs de Decentraland ont bénéficié d’un retour sur investissement de 4 000 % à ce jour, et le titre se négocie actuellement à un prix modeste de 3 $. 

Les cryptomonnaies à éviter

Alors que les cryptomonnaies ont pour objectif de perturber la structure même du système financier mondial et qu’un grand nombre de monnaies numériques douteuses ou frauduleuses sont en train de voir le jour, les investisseurs devraient se focaliser sur celles qui bénéficient du soutien d’une solide communauté de développeurs et d’applications réelles.

Vous trouverez ci-dessous quelques-unes des cryptomonnaies qui semblent avoir des lacunes à cet égard et qui, selon nous, devraient être évitées au cours de la nouvelle année :

  • 1.

    Shiba Inu (SHIB)

Si l’on s’en tient aux seuls chiffres, Shiba a certes réalisé l’une des meilleures performances de 2021, en gagnant plus de 50 000 %, mais ce fut avant de s’effondrer de manière spectaculaire en fin d’année.

SHIB est maintenant en baisse de 60 % par rapport à son record enregistré en octobre 2021 et seul un tweet d’Elon Musk (Tesla) lui-même pourrait provoquer un nouveau rallye. 

L’inconvénient des « même-coins » est qu’ils ne sont que spéculatifs et motivés par un effet de mode, car ils n’ont aucune application réelle. 

En proie à la volatilité et au risque en raison de sa détention très concentrée, Shiba semble bien peu reluisant par rapport aux cryptomonnaies beaucoup plus prometteuses énumérées ci-dessus. 

2. Dogecoin (DOGE)

Ce « mème-coin » à l’effigie d’un shiba inu n’offre pas non plus de valeur réelle. Alors que la cryptomonnaie a connu une hausse de 3 000 % en 2021, atteignant un sommet historique de 0,75 $ en mars, elle se négocie aujourd’hui à 0,16 $, selon Coinbase. 

Le Dogecoin ne prend pas en charge les applications décentralisées et les contrats intelligents, et il ne bénéficie pas non plus de la rareté artificielle de ses pairs, avec une offre totale de 130 milliards de Dogecoins et plus de 5 milliards ajoutés chaque année. 

Par ailleurs, 10 propriétaires de Dogecoin détiennent plus de 40 % de tous les Dogecoins en circulation, ce qui signifie qu’ils peuvent facilement manipuler le prix en vendant leurs actifs. 

Visez la valeur, ignorez la hype

Les cryptomonnaies ont le potentiel de changer la façon dont les gens font des affaires et transfèrent des fonds à travers les frontières, avec plus d’efficacité, de rapidité et des coûts beaucoup plus faibles. 

Toutefois, le secteur devient de plus en plus volatil, car de nouveaux investisseurs affluent sur le marché, et seuls ceux qui ont la patience d’essuyer quelques pertes dues aux fluctuations spectaculaires des prix survivront.

Gardez toujours à l’esprit que tous les projets ne méritent pas votre attention, en particulier ceux qui ne présentent aucun cas d’utilisation réel, et que même ceux qui semblent prometteurs pourraient finir par tomber en disgrâce et être remplacés par une nouvelle cryptomonnaie sur la blockchain. 

 

Articles connexes