23 décembre 2021

Analyse de marché

Les actions les plus performantes et les moins performantes de 2021

Ce fut une année historique pour la bourse. Rares sont les fois où le marché a fait montre d’une telle exubérance et offert tant d’opportunités de croissance pour les traders et les investisseurs indépendants. Et rares également sont les fois où l’écart entre les meilleures et les pires performances a été aussi grand. 

Bien sûr, ces bonnes performances sont une question de perspective et de tolérance au risque. Et les opinions peuvent également varier énormément en fonction de l’horizon temporel. Personne ne veut finir debout au jeu des chaises musicales lorsque la musique s’arrête sur une action surévaluée. 

Par conséquent, avant de faire repartir la musique, nous souhaitons faire le point de la situation. 

Les actions décrites ci-dessous pourraient ou ne pourraient pas convenir à votre portefeuille de trading en ce moment précis. Effectuez vos propres recherches avant de décider si un actif convient à votre stratégie, à vos objectifs et à votre horizon d’investissement. 

Cette question évacuée, jetons désormais un œil aux meilleurs et aux pires résultats de 2021, en fonction des performances depuis le début de l’année. 

Nous commencerons par les actions qui ont grimpé en flèche malgré la volatilité induite par la pandémie et qui ont réussi à dépasser de loin les attentes du marché.

Les actions les plus performantes de 2021 

1. AMC et GameStop

Qui a été surpris de voir les actions virales préférées d’Internet et très controversées s’être redressées si fort cette année ? Probablement tout le monde. Pourtant, AMC Entertainment Holdings, Inc. et GameStop Corp. ont procuré aux actionnaires des rendements supérieurs à 1 370 % et 800 %, respectivement. 

L’action GME a été très volatile tout au long de l’année, ce qui est normal pour un actif aussi spéculatif. En janvier 2021, GME commença l’année sur les chapeaux de roue, atteignant un nouveau record historique à 321 $. Après plusieurs pics et creux, l’action se négocie actuellement à près de 157 $, un gain de 800 % depuis le début de l’année.

Les résultats financiers de la société au troisième trimestre affichent des ventes nettes de 1,29 milliard de dollars (par rapport aux revenus de 1 milliard de dollars du troisième trimestre de l’année dernière). Ces chiffres sont, selon le rapport trimestriel, attribués aux nouvelles relations commerciales de la société avec Samsung, LG et Razer, entre autres. 

Bien que l’action d’AMC ne s’échange qu’à une valeur modeste de 29 $ par action dernièrement, ses gains depuis le début de l’année ont dépassé 1 300 %. Les revenus d’AMC ont atteint 763 millions de dollars au troisième trimestre 2021 contre un consensus de 708 millions de dollars, alors que plus de 40 millions de cinéphiles ont afflué dans les cinémas de la société dans un contexte d’augmentation des taux de vaccination. 

Les revenus devraient atteindre 41 % d’augmentation cette année et, à la fin du troisième trimestre, AMC disposait de plus de 1,8 milliard de dollars de trésorerie et d’équivalents de trésorerie.

2. Moderna

Les actions de vaccins continueront probablement d’afficher de bonnes performances alors que la pandémie continue de faire la une des journaux. Et comme Moderna, Inc. a déjà annoncé que sa dose de rappel est efficace pour lutter contre le variant Omicron, son action pourrait continuer à se redresser. 

Moderna se négocie actuellement à 276 $, ce qui est peut-être loin de son record de 480 $ atteint en août 2021, mais l’action est toujours en hausse de plus de 147 % depuis le début de l’année. 

Certes, les bénéfices de Moderna au troisième trimestre sont inférieurs aux attentes des analystes, mais les revenus se sont néanmoins élevés à 5 milliards de dollars, ce qui rend la société rentable, le tout grâce à ses ventes de vaccins. À titre de comparaison, les revenus du troisième trimestre de l’année précédente n’étaient que de 157 millions de dollars.

Dans l’ensemble, cette société de biotechnologie est assise sur un excellent bilan et a plus que fait ses preuves. 

3. Ford Motor Company

Ford a peut-être fait face à des vents contraires en raison de la volatilité des prix du pétrole et des pénuries toujours croissantes d’approvisionnement en puces, mais le constructeur automobile américain a toutefois connu une excellente année 2021 et a été l’une des rares sociétés à afficher de meilleures performances que le S&P 500 en 2021.

L’action de Ford oscille actuellement autour de 19 $, un niveau de résistance majeur, après avoir rebondi sur son plus haut historique à 21 $. L’action a bondi de plus de 114 % depuis le début de l’année 2021, lors de laquelle plusieurs rapports trimestriels meilleurs que prévu se sont succédé. Les estimations des analystes suggèrent que l’action est encore largement sous-évaluée de plus de 30 %. 

La société investit massivement dans les véhicules électriques, ce qui pourrait la mettre en position de dépasser la croissance de Tesla dans les prochaines années.

Ford a obtenu d’excellents résultats au troisième trimestre avec un chiffre d’affaires de 35,7 milliards de dollars et un bénéfice net de 1,8 milliard de dollars. 

4. Nvidia

NVIDIA Corporation est un concepteur d’unités de traitement graphique (GPU) pour les marchés du jeu et professionnels, ainsi que d’unités de système sur puce (SOC) qui alimentent l’intelligence artificielle et les systèmes de calcul haute performance.

L’action de NVIDIA s’est très bien comportée en 2021, voyant son cours augmenter de 107 % depuis le début de l’année.  Au troisième trimestre 2021, NVIDIA a annoncé un chiffre d’affaires record de 7,10 milliards de dollars, soit un gain de 9 % par rapport au trimestre précédent et un gain de 50 % par rapport au troisième trimestre 2020. 

5. Alphabet (Google)

Alors que le groupe d’actions FAANG et leurs gains de capitalisation boursière record tout au long de la pandémie les ont placés dans une ligue à part, il serait injuste de ne pas mentionner le grand gagnant du rallye boursier technologique à Wall Street cette année.

L’action de Google a augmenté de 64 % depuis le début de l’année, commençant l’année à un modeste 1 726 $ pour se situer maintenant à près de 2 832 $. La capitalisation boursière de la société a atteint la barre des 2 000 milliards de dollars pour la première fois en novembre avant que l’action ne tombe sous la barre des 3 000 dollars. 

Cependant, la croissance future n’est pas un problème pour Google, et le PDG de l’entreprise est convaincu que les revenus de la recherche et de la publicité pousseront bientôt la valorisation à 3 000 milliards de dollars.    

Les actions les moins performantes de 2021

Passons maintenant aux actions aux performances les plus décevantes. Cependant, gardez à l’esprit qu’une action dépréciée peut ne pas être complètement hors de la course et présenter une opportunité d’achat pour les investisseurs patients capables de tenir le coup pendant la baisse. 

1. Twitter

Le cours de l’action Twitter a chuté de 18 % depuis le début de l’année malgré des résultats au troisième trimestre répondant aux estimations des analystes.

Le chiffre d’affaires du troisième trimestre a atteint 1,284 milliard de dollars, contre des attentes de 1,285 milliard. Cela se traduit par une augmentation de 37 % par rapport au troisième trimestre de l’an dernier. Et les bénéfices devraient augmenter de 67 % cette année.

Par conséquent, même si Twitter a peut-être affiché des performances décevantes cette année, les investisseurs pourraient considérer qu’il s’agit d’une bonne opportunité d’acheter au rabais. 

2. PayPal

Le titan des paiements numériques est actuellement évalué à 222 milliards de dollars. PayPal a culminé à 358 $ en juillet 2021. Cependant, l’action se négocie maintenant bien en deçà de son sommet, à 189 $.

Les rendements de PayPal depuis le début de l’année sont également en baisse de 18 %, le troisième trimestre ayant été assez décevant en termes de bénéfices. Malgré des revenus de 6,1 milliards de dollars au troisième trimestre, soit une augmentation de 13 % en glissement annuel, ce fut l’un des trimestres les plus faibles de PayPal au cours des deux dernières années. 

3. Zoom

Alors que Zoom est l’exemple ultime d’une action ayant prospéré pendant la pandémie, elle connaît maintenant un ralentissement spectaculaire.

L’action de Zoom a chuté en 2021 et est maintenant en baisse de 44 % depuis le début de l’année, tandis que ses bénéfices sont plus hauts que jamais. Le chiffre d’affaires du troisième trimestre a atteint 1,05 milliard de dollars, dépassant les attentes de 35 %.

Zoom a également généré plus de 390 millions de dollars de flux de trésorerie disponibles au troisième trimestre pour un total de 1,6 milliard de dollars cette année.

4. Alibaba

L’action d’Alibaba a été durement touchée en 2021, passant de 270 $ en février à 120 $ au 22 décembre, ce qui porte sa performance cumulative à 48 %.

Cette performance décevante semble encore pire si on la compare à la concurrence américaine, qui a explosé cette année. Cependant, ce coup dur a plus à voir avec le gouvernement chinois et ses efforts en vue de contrôler les grandes entreprises du secteur technologique et en particulier Alibaba et son PDG, Jack Ma.  

Lors de l’appel d’annonce des résultats du troisième trimestre d’Alibaba, la société a déclaré un chiffre d’affaires de 31 147 millions de dollars, ce qui se traduit par une augmentation de 29 % d’une année sur l’autre.

Conclusion

La pandémie a accéléré les tendances et creusé l’écart entre les actions à petite et à grande capitalisation. Ces événements, qui se reflètent dans les fluctuations des graphiques eux-mêmes, ont probablement changé à jamais le monde, l’économie mondiale et les marchés financiers. 

Il ne reste que quelques jours avant que nous ne disions adieu à une année 2021 à la fois turbulente et excitante. Cependant, le marché peut encore réserver des surprises malgré la faible liquidité attendue au milieu de la saison des vacances.

Il s’agissait de notre bilan annuel, et nous sommes impatients de voir quelles nouvelles opportunités nous attendent en 2022. 

Articles connexes