30 mai 2022

Analyse de marché

Les métaux fondent en 2022

Ce qui était autrefois un panier refuge pour les gros investisseurs est devenu une bête sauvage au comportement similaire à celui des cryptomonnaies. Et la grande nouvelle est que les métaux russes ont été retirés du marché de Londres. Nous comprenons clairement quels métaux seront affectés par cette mesure. En conséquence, les traders établissent déjà des stratégies. Jetons un œil à quatre des métaux négociables les plus populaires et spéculons sur les attentes pour les mois à venir.

Négocier du palladium

Pourquoi le palladium fait-il l’objet d’une demande mondiale ? Le palladium est un composant essentiel à la production de véhicules. Il est utilisé dans les convertisseurs catalytiques par tous les constructeurs automobiles du monde pour réduire les émissions.

Le palladium est un métal rare qui n’est extrait que dans peu de régions, la Russie étant sûrement le plus grand fournisseur. En effet, la Russie a répondu à 40 % de la demande mondiale de palladium pendant des décennies, mais les récentes sanctions ont interrompu les chaînes d’approvisionnement et nous observons déjà les prémices d’une pénurie sur le marché.

Fin février, les premiers spéculateurs sur les métaux ont répondu à une crainte de pénurie attendue par des achats de panique, et le palladium a grimpé en flèche jusqu’à 3 294 $ l’once. Une hausse massive de 40 % en seulement 8 jours. Le 9 mars, les investisseurs ont abandonné le navire au niveau le plus élevé de tous les temps, faisant ainsi chuter ce précieux métal en dessous des 2 000 $.

Depuis, la volatilité liée à la peur et les négociations opportunistes à fort volume se sont calmées en raison de l’incertitude. Cependant, il est possible que nous assistions à une potentielle hausse du prix du palladium sur le long terme, dans les mois à venir. Le monde ne peut pas simplement se tourner vers un autre fournisseur de palladium qui a été ignoré jusqu’à présent, alors gardez un œil sur le cours XPDUSD.

Hausse du prix du platine

Le platine est une substance hautement recherchée, avec une demande croissante. C’est un autre métal brut touché par le conflit en cours, puisque la Russie en est le deuxième fournisseur. Environ 50 % de tout le platine mondial est utilisé dans la fabrication de convertisseurs catalytiques. Les matériaux russes n’étant plus acceptés sur le marché mondial, il n’est pas déraisonnable de s’attendre à ce que les prix du platine augmentent, car la rareté croissante affecte la dynamique de l’offre et de la demande. Ajoutez le cours XPTUSD à votre liste de suivi et commencez à établir vos prévisions à long terme.

Anomalies sur l’or et l’argent

Fin février, nous assistions à une hausse constante de l’or. Soudain, le 4 mars, les prix ont explosé, atteignant un sommet historique le 9 mars, avant d’entamer un effondrement d’une semaine dès le lendemain. Les médias traditionnels ne l’avaient pas prédit et ils ne parviennent toujours pas à expliquer ce phénomène.

Certains financiers rejettent la faute sur la capitalisation à fort volume du battage médiatique qui a fait le tour du monde, entraînant cette crainte d’une déstabilisation de la monnaie européenne. Durant cette semaine spécifique, on pense que les gestionnaires de fonds alternatifs et les gros investisseurs ont profité du battage médiatique spéculatif, alimentant une tendance déjà haussière de l’or, atteignant un pic de 2 058 $ l’once. Les « baleines » se sont retirées, déclenchant une vente de panique et l’effondrement de l’or, lequel a chuté de 6 % en moins d’une semaine à 1 910 $.

Maintenant que la panique et le battage médiatique se sont dissipés, l’or semble revenir à la normale, l’argent le talonnant comme toujours. Ce qu’il faut retenir ici, c’est que le XAUUSD peut être volatil, quelles que soient les circonstances politiques, et qu’il restera probablement aussi imprévisible en 2022.

Récapitulons :

Si les chaînes d’approvisionnement de toute marchandise à forte demande faiblissent, les prix réagissent forcément. C’est la nature même des marchés. Les sanctions et les restrictions imposées à la Russie affecteront très certainement l’offre de platine et de palladium et, par conséquent, les prix. Cependant, l’or et l’argent n’ont aucune raison d’aller au-delà de la norme, à moins qu’un nouvel emballement ne déclenche un comportement commercial irrationnel. À surveiller, donc !

Nous pourrions même assister à une divergence significative dans l’évolution des prix des métaux précieux pour la toute première fois, alors gardez un œil sur ces quatre principaux métaux dans les mois à venir.

Articles connexes