9 décembre 2021

Actualités du marché

Les PDG et initiés de grandes entreprises vendent leurs actions : ce que vous devez savoir

Les PDG et les initiés de grandes entreprises ont vendu plus de 69 milliards de dollars d’actions technologiques jusqu’à présent en 2021. Selon CNBC, les PDG, entrepreneurs et dirigeants vendent les actions de leur entreprise à un rythme record, en hausse de 30 % par rapport à 2020. Selon les analystes, les ventes devraient encore augmenter d’ici la fin décembre, qui est souvent l’un des mois les plus chargés pour les ventes d’actions pour des raisons de planification fiscale. Avec l’État de Washington imposant une taxe de 7 % sur les gains en capital supérieurs à 250 000 $, il n’est pas surprenant de voir les individus les plus riches réaliser leurs bénéfices en ce moment. Bien sûr, cette vente massive n’est pas un cadeau pour Wall Street, qui plus est avec le tapering de la Fed à l’horizon et l’incertitude causée par le variant Omicron. Cependant, cela pourrait ne pas s’avérer un signal de vente, mais une bénédiction pour les acteurs boursiers anticipant un marché haussier en 2022.

Qui vend

Elon Musk et Jeff Bezos mènent la vente, chacun ayant jusqu’à présent vendu environ 10 milliards de dollars d’actions cette année. Vers la fin novembre, Musk a ostensiblement vendu 1 milliard de dollars supplémentaires d’actions Tesla, en réponse aux préoccupations concernant la hausse des taux d’imposition. Jeff Bezos, le PDG d’Amazon, a lui vendu pour 9,97 milliards de dollars d’actions. Bien que cela soit fondamentalement conforme à sa stratégie de l’année précédente, cela représente plus de quatre fois ses ventes en 2019. La famille Walton, quant à elle, a vendu pour 6,18 milliards de dollars d’actions Walmart. La famille a l’habitude de vendre régulièrement ses actions pour préserver son actionnariat et soutenir ses efforts humanitaires. Mark Zuckerberg a également pris place sur la liste en vendant pour 4,47 milliards de dollars d’actions de sa société Meta. Ceci est conforme aux plans 10b5-1, et correspond à la première vente depuis le changement du nom de l’entreprise de Facebook en Meta. Larry Page et Sergey Brin, fondateurs de Google, ont également vendu pour 1,5 milliard de dollars d’actions Alphabet dans le cadre de leurs plans 10b5-1.

Quelles opportunités nous attendent

En observant les performances récentes du marché boursier, nous pouvons nous apercevoir que les prix sont actuellement sous pression. Selon les dernières données publiées par CNBC, toutes les plus grandes entreprises technologiques ont vu la valeur de leurs actions chuter, avec Tesla, Meta et Adobe subissant jusqu’à 6 % de pertes hebdomadaires. Apple est la seule entreprise technologique qui a réussi à rester dans le vert. Cependant, malgré un coup dur après ces ventes massives, les investisseurs pourraient avoir la possibilité d’acheter lors de cette baisse et de profiter de la correction potentielle en 2022. Les actions technologiques se sont avérées résistantes aux retombées de la pandémie et le marché est plus que susceptible de se redresser même s’il a subi des pertes à court terme en raison de prises de bénéfices. En réalité, la plupart des géants de la technologie ont prospéré au cours des deux dernières années, les actions Tesla et Apple ayant affiché une hausse de plus de 150 %. Les revenus ont également bénéficié d’une saine augmentation. Les revenus d’Apple au quatrième trimestre ont atteint un record de 83 milliards de dollars, en hausse de 29 % d’une année sur l’autre. Alphabet a également affiché de meilleures performances que le S&P 500, avec des rendements supérieurs à 75 % et un chiffre d’affaires trimestriel de 65 milliards de dollars.

Est-ce le bon moment pour entrer sur le marché ?

Il est toujours important de considérer que les marchés financiers sont intrinsèquement imprévisibles et que la plupart du temps, les tendances peuvent être de courte durée. Heureusement, vous avez accès à des données financières qui peuvent vous aider à prendre des décisions éclairées, telles que les rapports de bénéfices trimestriels publiés par les entreprises dans lesquelles vous souhaitez investir, ainsi que des rapports économiques et la performance historique des prix des actifs sur le graphique lui-même. Dans le climat d’incertitude, certains secteurs ont affiché de meilleures performances que d’autres, mais au bout du compte, le moment de votre entrée dépendra en grande partie de votre tolérance au risque et de l’actif choisi.

Articles connexes