16 décembre 2021

Actualités du marché

Apple est-elle la nouvelle valeur refuge?

Alors que le monde connaît un niveau élevé d’agitation et d’instabilité, même les actifs refuges traditionnels ne semblent plus aussi sûrs. Avec la baisse de l’or et la pression exercée sur le dollar américain par des taux d’inflation élevés, les valeurs refuges les plus convoitées n’ont pas rempli leur rôle aussi bien qu’elles l’auraient normalement fait. D’un autre côté, les actions d’Apple sont en plein essor depuis mars 2020, alors que le monde essayait encore de venir à bout de la pandémie de COVID-19. La capitalisation boursière d’Apple est désormais évaluée à 2 970 milliards de dollars, ce qui en fait la société la plus valorisée au monde et, dans quelques jours, peut-être la première à atteindre la barre des 3 000 milliards de dollars. Apple est-elle une nouvelle valeur refuge en devenir ? Une valeur refuge qui a également tendance à afficher régulièrement de meilleures performances que celles du marché et à offrir une protection contre l’inflation ?

Performance d’Apple en 2021 

L’action d’Apple a sans aucun doute connu une année exceptionnelle, gagnant plus de 40 % depuis le début de l’année et menant le rallye des valeurs technologiques dans un contexte de pandémie et de craintes d’inflation. L’action se négocie actuellement à près de 180 $, ce qui signifie que le cap des 3 000 milliards de dollars n’est plus qu’à quelques dollars supplémentaires par action, et les analystes estiment qu’un objectif de cours de 200 $ pourrait même être trop prudent pour Apple en 2022. En fait, rien qu’au cours du mois dernier, l’action de la société a grimpé de 20 %. Au risque de comparer ce qui n’est pas comparable, pendant cette période, le Nasdaq et le S&P 500 ont augmenté de 0,20 % et 0,19 % respectivement, tandis que l’or (XAUUSD) a plongé de 4 %. Que l’on aime ou que l’on déteste Apple, ses performances ces dernières années ont été tout simplement exceptionnelles, et seuls quelques-uns de ses pairs peuvent espérer les égaler. Microsoft en est passé tout près, un peu plus tôt dans l’année, en raison des perturbations inévitables de la chaîne d’approvisionnement de l’industrie des semi-conducteurs. Mais Apple a devancé Microsoft à chaque étape, devenant la première société à rejoindre le club des 1 000 milliards de dollars et la première à atteindre maintenant le seuil des 2 000 milliards de dollars. Les dernières données financières d’Apple font état d’un bénéfice de 1,24 $ par action au quatrième trimestre 2021 et d’un chiffre d’affaires de plus de 80 milliards de dollars, soit une amélioration de près de 30 % d’une année sur l’autre.

Apple, une nouvelle valeur refuge?  

Personne ne raffole d’une inflation élevée. Lorsque l’inflation devient incontrôlable, les entreprises doivent faire face à des coûts d’emprunt plus élevés ainsi qu’à des coûts de main-d’œuvre et de fabrication plus importants, des coûts que l’entreprise devra soit supporter, soit répercuter sur les consommateurs. Bien entendu, Apple n’a guère à s’inquiéter de cette situation, puisque le statut haut de gamme de ses produits et son écosystème très dense d’applications et d’appareils lui confèrent la plus grande part du marché ainsi que les meilleurs prix des fournisseurs. En outre, si Apple augmente les prix de son offre, cela ne fera que renforcer son statut de marque premium au sein de sa fidèle base d'adeptes. Apple innove constamment avec du matériel haut de gamme et sa puce propriétaire M1 basée sur la technologie Arm, lancée en novembre 2020 dans le but de réduire la dépendance de la société vis-à-vis des puces de fabricants tiers, catapulte davantage les ventes et la fidélité à la marque en raison de ses performances et de son efficacité surprenantes. La demande de matériel Apple (iPhone, iPad et iMac) n’a fait qu’augmenter en raison des confinements et ses services, comme Apple TV+, sont appréciés par des centaines de millions de nouveaux abonnés chaque année. Ainsi, Apple s’est avéré non seulement très performant et constant pendant l’une des périodes les plus volatiles des marchés financiers, mais aussi l’une des valeurs technologiques les plus prometteuses à suivre dans un contexte post-pandémie et même au-delà.

Potentiel de hausse 

Les investisseurs qui recherchent des actifs offrant une plus grande résistance à l’inflation et des rendements potentiellement plus élevés feraient bien de placer Apple sur leur liste d’actions à surveiller. Ses performances au cours des cinq dernières années ont montré que son action se comporte bien mieux que l’or en période d’incertitude tout en offrant une sécurité relative contre l’inflation. Le potentiel d’Apple est également pratiquement illimité, puisque la société devrait annoncer d’autres projets relatifs à des véhicules électriques et à la conduite autonome, ainsi qu’à ses dispositifs de réalité virtuelle. Cependant, nous devons toujours nous rappeler que les performances passées ne sont pas un indicateur du succès futur. L’action de la société pourrait très bien dépasser les attentes et se hisser au-delà du consensus de 200 $ par action, mais tout prix supérieur pourrait s’avérer insoutenable à court terme. De plus, Apple a récemment annoncé que la demande pour sa dernière gamme d’iPhone diminuait, ce qui peut être attribué à un certain nombre de facteurs tels que la crise économique imminente, les pénuries d’approvisionnement, les retards de livraison ainsi que le nouveau variant Omicron.

Articles connexes